Depuis un moment maintenant, on entend et lit un peu partout que finalement, le lait de vache, ça serait p't'être pas bien bon pour notre santé (a fortiori celle de nos petits babichous). Pourtant, le PNNS (plan national nutrition santé) recommande à ce jour de consommer un certain nombre de produits laitiers: 2 à 3 pour un adulte, et 3 à 4 pour un enfant. C'est pas rien! Alors que penser, et surtout: que faire? 

Résultat de recherche d'images pour

 

Pourquoi on nous recommande de consommer autant de produits laitiers?

 

On doit déjà cela à la nutrition: l'étude de l'alimentation du point de vue des nutriments. C'est-à-dire, on définit les aliments en familles selon le nutriment principal (présent en plus grande quantité) qu'ils contiennent. Exemple: le nutriment principal de la pomme de terre est l'amidon, on va donc la mettre du côté des féculents. Pourtant, elle contient aussi des vitamines et des minéraux, comme les fruits et légumes... 

Bref. Les produits laitiers, ils sont riches en calcium, un minéral important pour la construction du squelette et la solidité des os. C'est vrai que c'est dans le lait qu'on en trouve le plus, de ce fameux calcium. Du coup on s'est dit: bah tiens, pour éviter l'ostéoporose et tout le reste, y'a qu'à manger des laitages, en fait c'est fastoche! 

Résultat de recherche d'images pour "fastoche"

Mais en plus de cela (et surtout), il faut savoir que la direction du Programme National Nutrition Santé (PNNS), une émanation des ministères de la Santé, de l'Education Nationale et de l'Agriculture, a été confiée en 1999 à un médecin siégeant à l'Institut Candia. Dès l'année suivante, le PNNS se fixait comme objectif prioritaire "d'augmenter la consommation de calcium" chez les Français, en consommant notamment "trois produits laitiers par jour"... Vous commencez à comprendre???

Résultat de recherche d'images pour "wtf"

 

Sauf que.

 * Sauf qu'initialement, l'humain n'est pas "conçu" pour digérer le lait de vache. Au départ (il y a très trèèèès longtemps) notre organisme était prévu pour digérer le lactose contenu dans le lait maternel (digéré grâce au lactase). Ainsi, passé le sevrage naturel, le petit enfant ne consommait plus de lait et son corps ne fabriquait progressivement plus de lactase. L'adulte était donc en incapacité de digérer du lait de vache, sans courir le risque d'une bonne indigestion! 

Le lait de vache, il est génial pour répondre aux besoins... du veau. Pas de l'humain. Il est bien trop gras pour nous, trop riche en cholestérol, et contient beaucoup trop de caséine (colle très puissante, hum...). 

* Sauf que les études connues à ce jour ne révèlent pas du tout que la consommation des produits laitiers favorise significativement la bonne constitution du squelette humain, ni ne diminue le taux d'ostéoporose dans la population. Pire encore, les pays les plus grands consommateurs de viande bovine et de produits laitiers, sont aussi les plus touchés par l'ostéoporose! Qu'en penser, du coup?

* Et sauf que le lait que nous achetons aujourd'hui provient de vaches élevées de façon intensives et, bien souvent, bourrées d'antibiotiques afin d'éviter la prolifération des maladies. Des études ont montré que ces antibiotiques "préventifs" restent dans la viande et passent dans le lait, et sont la cause du développement d'agents pathogènes résistants (et donc responsables d'infections souvent très graves). De plus, cela contribuerait à diminuer le bon développement du système immunitaires des enfants. Génial! 

Résultat de recherche d'images pour

 

Selon les études de l'Académie Américaine sur les Allergies, l'Asthme et l'Immunologie, le lait de vache est la première cause des allergies alimentaires chez les enfants. 50% des enfants présenterait des allergies au lait. Pour ces enfants, et pour les adultes qui sont allergiques aux produits laitiers, le lait favorise le développement de mucus et de problèmes persistants comme la toux chronique, les infections de la sphère ORL (appareil respiratoire, oreille), l'asthme... De plus en plus de médecins et diététiciens réalisent que le fait de supprimer la consommation de produits laitiers peut être la solution à de nombreux problèmes de maladies infantiles comme la constipation, le nez qui coule, la colique, les infections de l'oreille, les gaz, etc...

 

Alors, koikonfé, du coup?

Déjà, souffler un coup. On va pas non plus mourrir là, tout de suite, si on a bu un verre de lait. Et puis, on a le droit, aussi de trouver qu'un verre de lait c'est bon, ou qu'une cuillère de crème fraîche dans les carbonara, c'est délicieux. Et avouons qu'un petit fromage au lait cru accompagné d'un verre de rouge... Arrg! 

Résultat de recherche d'images pour "alcool santé"    ouf...

N'étant pas fanatique des postures extrémistes (vous l'aurez compris), je conseillerais le positionnement suivant: sans bannir le lait, il peut être intéressant niveau compromis, d'alterner avec d'autres sources de calcium, comme les laits végétaux. Il y a en un certain nombre sur le marché, certes ils ne sont pas donnés mais de temps en temps, pourquoi pas. Le lait d'amandes, c'est particulièrement délicieux, digeste, et ça plaît bien aux enfants.

Ensuite, on peut déjà se tourner vers le bio. Ca aura au moins le mérite d'enlever la part d'antibiotiques, et puis cela garantit d'avoir des animaux un peu plus respectés, mieux nourris. Moins de pesticides, moins de médicaments, et des vitamines et minéraux présents en plus grand nombre. C'est déjà ça. 

Enfin, ne pas oublier que l'assimilation du Calcium est liée à nos apports en vitamine D. Elle provient essentiellement du soleil, et vous pouvez en lire davantage dans mon billet sur ce sujet.

 

 

 Les autres sources intéressantes de Calcium

 

Voui voui voui y'a moyen de consommer assez de Calcium sans boire de lait ou manger de yaourts. Certes, ça implique de bouleverser ses habitudes alimentaires, sa habitudes d'achat, de cuisine... Mais c'est possible. 

Les autres aliments riches en calcium sont les suivants: 

  • les poissons gras: les sardines à l'huile sont aussi riches en vitamine D.
  • les épices et les herbes: ce sont les plus riches, ne pas hésiter à les utiliser au quotidien dans la cuisine.
  • les fruits à coque et les graines: surtout les amandes, décortiquées, en purée (amandes complètes) ou en lait. 
  • les légumes, surtout verts: surtout épinards, cresson et blettes.
  • les céréales enrichies en minéraux
  • les légumineuses
  • les eaux de boissons 
  • autres: oeufs à la coques, pain complet.

Les bons gestes "youpi Calcium"

Pas forcément évident de penser à chaque menu à soigner ses apports en ci ou en ça. Mais on peut adopter certains réflexes simples. 

Concernant le Calcium, on peut par exemple opter pour une eau riche en calcium. On peut réapprendre à utiliser les herbes et épices, souvent délaissées. Autre avantage: cela aide à y aller mollo sur les matières grasses et le seul. Tout bénef, donc. On peut accomoder ses saldes de graines de sésame, par exemple. On ne parle pas assez de la spiruline, micro-algue riche (entre autres) en calcium! Certes elle est verte et cela peut rebuter un peu, mais elle a beaucoup de bienfaits. Je lui dédierai prochainement un article, d'ailleurs.