Liniment, pommade pour les fesses, sérum physiologique, collyre... A peine né, notre bébé a déjà une trousse de pharmacie bien remplie. Pourtant, ces produits peuvent être remplacés par un autre produit, plus naturel, gratuit, toujours en stock... Votre lait madame, eh oui! Bien sûr, cela n'est valable que pour les mamans ayant choisi d'allaiter. Mais, pour ma part, je suis conquise! 

 

Telechargement 1

 

 

On parle très souvent des bienfaits du lait maternel en terme d'alimentation du nouveau-né: on prône notamment son rôle dans la construction du système immunitaire de bébé grâce à la présence d'anticorps. Le lait de mère permet également à bébé de se construire une flore intestinale saine, de favoriser sa digestion (le lait matenrel est plus facilement digeste que le lait de vache) et d'avoir des apports parfaitement adaptés à ses besoins au fur-et-à mesure qu'il grandit.

Bref, on l'a compris: le lait de maman c'est le top. A la maternité aussi, lorsque les premières crevasses font leur apparition lors de la mise au sein, on recommande bien souvent aux jeunes mères d'appliquer un peu de leur lait sur les bouts de sein, afin d'aider à la cicatrisation.

 

Mais alors puisque ça semble si efficace, pourquoi ne pas l'utiliser davantage???

 

Dans notre société, ce qui est produit par le corps est bien souvent (et à tort) considéré comme quelque chose de sale, d'impur. Nous ne supportons plus les odeurs corporelles que nous assimilons à un manque d'hygiène, et leur préférons les parfums de synthèse de déodorants et autres lingettes intimes. La transpiration est même devenue notre pire ennemie, alors qu'elle a un rôle de régulation hyper important!

Le lait maternel, c'est un peu pareil. On sait que c'est bon pour les bébés, mais voilà, l'idée d'en goûter ou d'en toucher, ça répugne un peu. Il est vrai que ce n'est plus un aliment appétant pour nous car il ne correspond plus à nos besoins nutritionnels d'adultes, tout simplement! Et le lait a une odeur, un aspect, qui peut parfois rebuter. On craque plus facilement pour les parfums (savamment étudiés!) de Mustelouche et autres qui fleurent bon le bébé propret!

De ce fait, mesdames, il est clair qu'utiliser son lait maternel pour autre chose que l'alimentation de babichou, ça nécessite un peu d'adaptation, et un gros travail sur ses propres représentations. C'est une remise en cause de bon nombre de nos habitudes, de notre rapport au corps et à l'hygiène. Ca peut prendre un peu de temps, mais ça se fait! (j'en suis la preuve: car moi aussi, j'ai adoré l'odeur du Mustelouche...).

 

A quoi peut servir notre si précieux lait?

 

Ses vertus cicatrisantes, antibactériennes et antiparasitaires peuvent permettre de venir à bout de petits maux de nos enfants, et pas qu'au niveau de leur système digestif! Il est également hydratant, nourrissant. 

Le lait maternel peut en effet venir à bout des croûtes de lait, des érythèmes fessiers, des gerçures, eczémas, rhumes et rhinites, conjonctivites... Son utilisation est quasi illimitée! Personnellement, je l'utilise même comme "crème hydratante" sur le visage de bébé, quand il fait froid ou bien chaud. 

N'ayez pas peur d'utiliser ce précieux fluide afin de soigner votre bébé. Vous savez ce que vous lui donnez, vous savez d'où cela vient, et cela ne vous coûte rien. N'oublions pas qu'il s'agit de cellules humaines, adaptées aux besoin de notre bébé...

 

Comment l'utiliser...

 

Personnellement, lorsque ma louloute a le nez pris, les yeux collés... je tire un peu de lait manuellement dans un petit verre. Je récupère ensuite une pipette de sérum physiologique vide que je remplis de lait. Je procède exactement de la même manière qu'avec le sérum phy concernant le mouchage, ou le nettoyage des yeux. Mais vous pouvez aussi procéder avec un petite pipette!

Il ne faut pas avoir peur de mettre votre lait en contact avec les muqueuses de votre enfant. Il s'agit d'un un fluide vivant, qui s'adapte parfaitement à l'organisme de bébé, qui ne lui provoquera pas de réaction allergique ni d'inflammation!

Pour les fesses rouges: 24h à déposer quelques gouttes de lait à chaque change, et voyez le résultat! Bien plus efficace que les crèmes Bepantruc, qui en plus de ça coûtent la peau... des fesses! (mouhahaha).

 

ATTENTION: N'utiliser pour les soins de bébé que du lait fraîchement tiré, quelques minutes avant de l'utiliser. Ne pas prendre le lait que vous avez pu congeler! De toute façon, la congélation aura détruit une bonne partie des anticorps, son intérêt est donc moindre, en plus des risques sur le plan sanitaire.

 


Quelques exemples de petits maux avec leurs solutions.

 

* Irritations de la peau et érythèmes, Acné du nouveau-néétaler du lait maternel sur la zone affectée et le laisser sécher à l'air.

 

* Eczéma sec et croûtes de lait: mélanger 20ml de lait maternel gras (lait de fin de tétée) avec 1c.c. d’huile bio (amande douce, olive, abricot...) et tamponner les zones.

 

* Eczéma purulent: appliquer du pré-lait (lait de début de tétée, plus aqueux et moins gras) sur les zones à assécher, et laisser sécher à l'air. Renouveler le plus souvent possible, à chaque change par exemple.

 

* Nez encombré, mouchage routinier: Exprimer un peu de lait dans un récipient propre, remplir une dosette de sérum physiologique vide, et procéder comme d'habitude: on injecte le lait dans chaque narine après avoir mis bébé sur le côté. Si nécessaire, on peut utiliser un mouche bébé: il faut alors commencer à aspirer doucement dans une narine avant d'injecter le lait dans l'autre. Recommencer aussi souvent que nécessaire. 

 

* Conjonctivite, oeil irrité, oeil sale: Mettre plusieurs fois par jour quelques gouttes de lait maternel dans l’œil, soit directement avec la giclée sortant du sein (si vous savez viser!) soit avec une dosette de sérum ou encore une pipette. 

 

Otite, lavage des oreille: Les éléments anti-inflammatoires du lait aideront à la guérison et soulageront la douleur. Même en cas de tympan percé ou de risque que ça arrive, le lait dans l’oreille ne posera pas de problème et continuera à agir! Déposer quelques gouttes à l'entrée de l'oreille à l'aide d'une pipette, laisser agir quelques instant et essuyer ce qui coule.

 

ATTENTION: Ces petits conseils ne se substituent pas à l'avis de votre médecin et aux éventuelles prescriptions médicales que celui-ci peut vous donner. Cependant, il n'y a aucun risque à utiliser votre lait même en parallèle. Comme on dit souvent, cela "ne peut pas faire de mal"!